Palais de Topkapi Istanbul

0
13393

Le palais de Topkapi est un des monument les plus visités de la Turquie et il se situe sur la rive Européenne d’Istanbul, au cœur de l’ancien Constantinople, à côté de la Mosquée Bleue et de Sainte Sophie. Il domine la Corne d’or, le Bosphore et la mer de Marmara, la vue de la 4. cour est à couper le souffle.

Le prix du billet d’entrée du Palais Topkapi en 2024 est de 1500 Tl.

Le prix d’entrée du billet combiné, comprenant la visite du Palais de Topkapi + le Harem + l’église Sainte Irène. Il n’est pas possible d’acheter un billet d’entrée uniquement pour la visite du Palais de Topkapi.

Nous vous invitons à planifier votre visite en fonction de ces options de billetterie pour profiter pleinement de votre expérience au Palais de Topkapi et de la découverte de l’église Sainte-Irène.

"le Palais De Topkapi Istanbul

Quand vous avez vos billets il faut surtout à garder pour le contrôle avant d’entrer dans le Palais de Topkapi, on contrôle les sacs comme dans les aéroports. Une fois sur la cour, à droite vous allez voir les énormes cheminées des cuisines du palais de Topkapi. Elles étaient les plus grandes cuisines de tout l’empire ottoman.

"<yoastmark

"<yoastmark

Les cuisines du Palais de Topkapi

Dans le palais Topkapi au 16ème siècle 1100 cuisiniers travaillaient pour préparer à manger pour tous les habitants du palais (4000 personnes qui vivaient au palais et pendant les fêtes ça montait jusqu’à 15.000 personnes). Les cuisines du palais étaient composées de 10 sections différentes; celle du sultan où personne n’était admise – celle du Harem (les femmes et les eunuques) – celle des membres des services du palais etc… Dans les cuisines on trouve aussi des dortoirs – des bains et mosquées pour les employés.

Dans les cuisines de Topkapi on trouve une exposition magnifique de: vaisselles, de l’argenterie, des ustensiles de cuisine, porcelaines chinoises, japonaises bleues et blanches, figurines céladons (10700 pièces, la 2. plus importante collection au monde, seulement quelques centaines de l’ensemble de la collection est visible).

La salle du divan (conseil impérial)

Le Divan était le lieu où se réunissaient les ministres d’états et leur conseil, 4 jours par semaine après la prière matinale, ils discutaient sur les affaires politiques, religieuses et administratives. Le conseil impérial est formé par le grand vizir, les vizirs, les chefs militaires, le ministre des finances, le chef du trésor, le ministre des affaires étrangères, des fonctionnaires (greffier – rédaction etc…).

En entrant dans la salle du Divan du palais Topkapi, en face une fenêtre grillagée, nous attire l’attention, le sultan pouvait surveiller les discussions des vizirs sans être remarqué, en passant directement de ses appartements à cette grille, jamais personne ne savait si il était présent ou pas.

*La salle qui se situe à côté du Divan, est une exposition d’horlogerie aujourd’hui (or, argent, écailles de tortues).

*Dans le bâtiment massif en briques rouges, on trouve une très belle exposition de l’armurerie des sultans et des princes. C’était la salle où on gardait une partie du trésor ce pourquoi ce bâtiment est grillagé et massif. Laissez vous du temps pour cette visite (armures, habits des chevaux, des armes (ornée d’or, de perles, rubis, diamant), très belle collection de 1300 ans – 400 armes de très grande valeur).

La tour de justice

Elle se situe entre la salle du conseil et le Harem, elle rappelait à tout le monde l’éternelle vigilance du Sultan contre l’injustice et son pouvoir (fermée à la visite). Elle était pour les Sultans une tour d’où ils pouvaient voir toute la ville.

Le Harem

Il a été construit à la fin du 16. siècle sous Soliman par Mimar Sinan. Le Harem s’ouvre dans la seconde cour (Divan Meydanı) par la porte des carrosses (Arabalar Kapısı).

"le Palais De Topkapi Istanbul

La Porte De La Félicité

La porte de la félicité palais Topkapi

Cette porte est coiffée d’une coupole qui marque la présence du sultan dans le palais de Topkapi. C’est l’entrée de la troisième cour, où se trouvait les appartements privés des Sultans. Il fallait une autorisation du Sultan pour pouvoir franchir la porte de la félicité.

"La

Devant la porte de félicité du palais Topkapi, lors des cérémonies importantes, le sultan était assis sur un trône tandis que ces sujets restaient debout. On faisait les funérailles des sultans devant la porte de la félicité.

Au sol devant la porte vous verrez un socle, c’est l’endroit où était placée la bannière du Prophète Muhammed  pour les cérémonies au départ du grand vizir et du commandant des armées pour la guerre.

La troisième cour du Palais Topkapi était le cœur du palais. Cette cour est entourée par les quartiers des Agas (les garçons au service du sultan, ils apprenaient les arts, la musique, la peinture, la calligraphie, les Agas pouvaient devenir fonctionnaire du haut rang).

"<yoastmark

"<yoastmark

La salle d’audiences du palais de Topkapi

Il se situe juste derrière la porte de la félicité, Ce bâtiment carré avec ses 22 colonnes qui supportent à son large toit, est très élégant. Assit sur un trône à baldaquin, le Sultan il recevait personnellement les vizirs et les officiers et les ambassadeurs des pays étrangers dans cette salle.

La salle d’audience est un lieu ornée d’émeraudes, de diamants et de rubis. Cette salle était la boîte secrète où on parlait de sujets confidentiels. En face du trésor et des costumes des Sultans, de l’autre côté de la cour, on trouve la galerie des portraits des sultans se trouve dans l’ancien dortoir servant du palais.

La chambre privée

Il abrite depuis 4 siècle les reliques musulmanes. Facile à trouver à l’entrée de la chambre privée, sa façade est recouverte de faïences. Dans cette salle on découvre le Saint Manteau du Prophète Mohammed, son épée, sa dent, un sabre de bataille, une lettre et d’autres reliques sacrés. Tous ces objets ont été rapportés par le sultan Selim (le père de Soliman) à la conquête de l’Egypte.

les Reliques Musulmanes, Palais de Topkapi Istanbul
les Reliques Musulmanes

La chambre privée est le seul endroit au monde où on y lit le coran 24 / 24 sans interruption depuis 5 siècle, 12 imams méticuleusement choisis se relaient pour cet honneur. Le soir comme le jour, la lecture continue, jamais interrompue ; les musulmans des quatre coins du monde viennent visiter cette chambre privée sacrée à leurs yeux. Mais reste ouvert à la visite pour tout le monde.

Cette chambre privée est lavée à l’eau de rose depuis des siècles et on récupère les poussières pour garder précieusement.

Au milieu de la troisième cour, juste derrière la salle d’audience on trouve la bibliothèque Enderûn

La bibliothèque Enderûn, également connue sous le nom de bibliothèque du sultan Ahmed III, est un superbe édifice néoclassique situé derrière la salle d’audience, au cœur de la troisième cour du Palais de Topkapi. Construite en 1719 sur les fondations du kiosque Havuzlu par l’architecte impérial Mimar Beşir Ağa, sur ordre d’Ahmed III, elle était destinée à être utilisée par les fonctionnaires de la cour royale.

La bibliothèque est un exemple remarquable de l’architecture ottomane du XVIIIe siècle. Revêtue de marbre à l’extérieur, elle présente une structure en forme de croix grecque avec un hall central couvert par un dôme, et trois ailes rectangulaires. Le quatrième bras de la croix est formé par un porche accessible par des escaliers de chaque côté. Sous l’arche centrale du portique se trouve une fontaine, avec des niches pour boire de chaque côté. Le bâtiment est construit sur un sous-sol bas afin de protéger les précieux livres de l’humidité.

Les murs au-dessus des fenêtres sont ornés de carreaux d’İznik du XVIIe siècle, présentant une variété de motifs. Le dôme central et les salles des ailes rectangulaires sont décorés de peintures. La décoration sous le dôme et dans les ailes reflète le style caractéristique de l’« ère des tulipes », qui s’étendit de 1703 à 1730. Les livres étaient conservés dans les niches des murs, tandis qu’une alcôve située en face de l’entrée servait de lieu de lecture privé pour le sultan.

La bibliothèque Enderûn est un véritable trésor architectural, témoignant de l’importance de la connaissance et de la culture dans l’Empire ottoman. Elle offre un cadre majestueux pour la conservation des ouvrages précieux et représente un témoignage fascinant de l’époque florissante de la dynastie ottomane.

L’exposition du trésor de l’empire sur la troisième cour du palais

Le Trésor impérial du Palais de Topkapi, logé dans le Pavillon du Conquérant, l’un des plus anciens bâtiments datant du 15e siècle, est une véritable caverne d’Ali Baba. Il abrite une collection exceptionnelle d’objets précieux, de bijoux, de meubles et d’œuvres d’art ayant appartenu à la dynastie ottomane. La plupart de ces trésors proviennent de cadeaux offerts par des cours étrangères ou de butins de guerre.

Dans la première salle, vous découvrirez des coupes, des vases et des bols magnifiquement ornés de diamants scintillants. Un trône en ébène incrusté d’ivoire et de nacre y trône également. L’armure du sultan Mustafa III, constituée d’une cotte de mailles en fer décorée d’or et incrustée de joyaux, est présentée avec son épée, son bouclier et ses étriers dorés.

La deuxième salle abrite la plus riche collection d’émeraudes au monde. Le vert, couleur sacrée de l’islam, était une pierre favorite des sultans ottomans. Vous pourrez admirer un berceau impérial en argent couvert de dorures, ainsi qu’un trône orné de feuilles d’or et de pierres précieuses.

le Poignard de Topkapi

Parmi les pièces remarquables, le Poignard de Topkapi se distingue par sa finesse ciselée et ses trois grosses émeraudes, surmonté d’une montre en or avec un couvercle en émeraude. Son fourreau en or est orné de diamants et d’émaux.

Le diamant du fabricant de cuillère (Kaşıkçı Elması) ou diamant de Topkapi

L’une des pièces les plus spectaculaires de la troisième salle est le remarquable diamant du fabricant de cuillères, un imposant diamant à facettes de 86 carats, enchâssé dans de l’argent et entouré de deux rangées de 49 diamants taillés. Selon la légende, ce diamant aurait été acheté par un vizir dans un bazar, le propriétaire ignorant sa véritable valeur et le considérant comme un simple cristal sans importance.

Parmi les objets exposés, on peut également admirer deux imposants chandeliers en or, pesant chacun 48 kg et ornés de 666 diamants. Ces chandeliers furent offerts par Abdülmecid Ier à la Kaaba, mais furent rapatriés à Istanbul peu avant la chute de l’empire ottoman et la perte du contrôle sur La Mecque.

Un autre trésor remarquable est le trône d’or de cérémonie, incrusté de tourmalines. Commandé en 1585 par le vizir Ibrahim Pacha, ce trône fut présenté au sultan Murad III. Il était utilisé lors d’audiences spéciales et était placé devant la Porte de la Félicité.

Le Trésor impérial du Palais de Topkapi

Le Trésor impérial du Palais de Topkapi offre une plongée fascinante dans l’opulence et la splendeur de la dynastie ottomane. Chaque objet exposé témoigne de l’art raffiné, de l’artisanat exceptionnel et de l’amour des sultans pour les joyaux les plus précieux.

Hazine-i Amire

L’exposition du trésor de l’Empire ottoman au Palais de Topkapi est une véritable vitrine de la richesse et de la grandeur de cette civilisation historique. Le trésor, connu sous le nom de “Hazine-i Amire”, est composé d’une vaste collection d’objets précieux, de bijoux et d’artefacts accumulés au fil des siècles par les sultans ottomans.

L’exposition présente une variété de pièces exceptionnelles, offrant ainsi un aperçu fascinant de l’opulence de l’Empire ottoman. Parmi les objets les plus remarquables, on trouve des couronnes royales, des diadèmes, des épées incrustées de pierres précieuses, des sceptres, des joyaux et des bijoux ornés de perles, de diamants et d’émeraudes étincelantes.

En visitant cette exposition, les visiteurs ont la chance de plonger dans l’histoire et de découvrir la splendeur de l’Empire ottoman à travers ces trésors inestimables. Les objets exposés reflètent l’artisanat finement travaillé et la maîtrise artistique des artisans de l’époque.

L’exposition du trésor de l’Empire ottoman au Palais de Topkapi est une expérience unique qui permet aux visiteurs d’admirer de près la splendeur de cette civilisation passée. C’est une occasion de comprendre l’influence culturelle et historique de l’Empire ottoman, tout en appréciant la beauté et la valeur artistique de ces trésors inestimables.

La salle ses Costumes Impériaux

Elle se situe juste à côté de la salle de trésor. C’était le dortoir du corps expéditionnaire,  C’est le lieu où est conservée la précieuse collection de la garde-robe impériale, comprenant environ 2 500 costumes, principalement des caftans somptueux portés par les sultans ottomans. Il abrite également une collection de 360 céramiques, dont certaines ont été importées de Chine. La construction du dortoir remonte à l’époque de Murad IV en 1635, et il fut restauré par Ahmed III au début du XVIIIe siècle. Le bâtiment présente une structure voûtée soutenue par quatorze colonnes.

La Salle des costumes impériaux du palais Topkapi offre une mise en scène somptueuse des vêtements du sultan, des robes impériales richement brodées de motifs floraux, des broches étincelantes, des uniformes, des coiffes, des chaussures et des caftans de cérémonie tissés avec des fils précieux en argent et en or. C’est un véritable spectacle visuel qui émerveille les visiteurs.

La quatrième cour

La 4. cour du Palais De Topkapi est l’endroit le plus intime du sultan et de sa famille, où l’on trouve des pavillons – kiosques – jardins et terrasses.

pavillon de bagdad, le Palais de topkapi

Sur la quatrième cour du palais on trouve la salle de circoncision, le kiosque d’Erevan (qui servait pour les retraites religieuses de 4 jours, des Sultan), le Kiosque de Bagdad (où le sultan prenait son café turc), le pavillon d’iftar – le repas du jeûne – (le sultan mangeait les repas du ramadan après le couché du soleil sur la Corne d’or et il contemplait la mosquée de Soliman).

Le Grand Pavillon

Le grand pavillon, également connu sous le nom de grand kiosque, pavillon Mecidiye ou pavillon d’Abdülmecit Ier, a été érigé en 1840 et représente le dernier ajout significatif au Palais de Topkapi. Commandé par le sultan Abdülmecit Ier, il servait de salle de réception impériale en raison de son emplacement stratégique offrant une vue panoramique imprenable sur la mer de Marmara et le détroit du Bosphore. Les sultans appréciaient de s’y installer lors de leurs visites à Topkapi.

Ces constructions ont été édifiées sur les fondations voûtées d’un ancien pavillon remontant au XVe siècle. L’architecte Sarkis Balyan a créé un style éclectique, mêlant des influences européennes avec le style traditionnel ottoman. L’intérieur est aménagé dans le style Empire, et ces deux bâtiments ont occasionnellement servi d’hébergement pour les invités étrangers.

Content Protection by DMCA.com

LAISSER UN COMMENTAIRE