L’appel à la prière en Turquie

0
360

L’appel à la prière en Turquie a une sonorité très forte, comparé aux autres pays musulmans. L’appel à la prière dans le monde musulman se fait entendre cinq fois par jour : au lever du soleil, le midi, l’après-midi, en fin d’après-midi et au coucher du soleil. 

L’appellation explique tout : ce n’est qu’un appel à la prière, comme un pense-bête qui rappellerait aux fidèles qu’il est temps de prier. Ce n’est en aucun cas une prière publique.

Ce que dit le muezzin lors de l’appel :

Dieu est le plus grand (2 ou 4 fois)

J’atteste qu’il n’y a nulle divinité digne d’être adorée sauf Allah (2 fois)

J’atteste que Muhammad est le Messager de Dieu (2 fois)

Venez à la Prière ! Venez à la Prière ! (2 fois)

Venez à la Félicité ! Venez à la Félicité ! (2 fois)

Dieu est le plus grand ! Dieu est le plus grand ! (2 fois)

Il n’y a nulle divinité digne d’être adorée sauf Allah

Pour la prière à l’aurore, le muezzin rajoute « la prière vaut mieux que le sommeil ».

Mosquée de Camlica, la plus grande mosquée de Turquie - l'appel à la prière en Turquie
Mosquée de Camlica, la plus grande mosquée de Turquie – l’appel à la prière en Turquie

Les différents événements pour l’appel à la prière :

De nos jours, dans certaines mosquées, le muezzin ne monte plus au sommet du minaret pour annoncer la prière. A l’aide d’un micro et de hauts parleurs, la voix du muezzin se fait entendre à des kilomètres à la ronde. 

Dans les quartiers plus conservateurs, les mosquées font un canon, à quelques secondes d’intervalles. Comme un ricochet, les voix des muezzin des mosquées aux alentours se succèdent.

Il y a différents appels à la prière, celle de tous les jours, puis celle du vendredi, c’est-à-dire la grande prière, ainsi que l’annonce d’un défunt dans votre quartier.

Il est toujours très émouvant d’entendre l’appel à la prière en Turquie pour un défunt. Parfois, vous apprenez le décès d’un voisin lorsque l’annonce retentit. Celui qui le souhaite, fera une prière pour que l’âme de cette personne repose en paix.

Il n’est pas nécessaire de se rendre à la mosquée lors de l‘appel à la prière en Turquie. Beaucoup restent à la maison ou au travail pour prier. Toutefois, la prière du vendredi reste spéciale, c’est ce pourquoi les mosquées débordent. C’est ainsi que parfois nous pouvons observer le spectacle de centaines de personnes priant dans les rues de certains quartiers commerçants, les gérants des boutiques ne voulant pas s’éloigner de leurs négoces. 

La prière du vendredi - l'appel à la prière en Turquie
La prière du vendredi – l’appel à la prière en Turquie

La tradition de l’appel à la prière en Turquie :

Dans toute la Turquie, on répertorie 90 000 mosquées, dont 3100 à Istanbul. 

Il n’existe pas un quartier sans mosquée, il y en aura au moins toujours une. Toute petite qu’elle soit, même une salle en guise de lieu de culte. En Turquie, il est toujours possible de se rendre à la mosquée. On en trouve même dans les aéroports, et dans certains centres commerciaux.

Entendre l’appel à la prière en Turquie pour un touriste peut être surprenant, même à notre époque. Il y a tous types de réactions : de l’étranger sachant éperdument qu’il est dans un pays musulman et ne comprenne tout de même pas pourquoi il existe encore ce genre de pratique de nos jours et se sentira oppressé, à celui qui se remplit de spiritualité et trouve ça magnifique, à celui qui ne fera même pas attention malgré le volume assourdissant parfois, et enfin celui agacé que ce soit aussi souvent et surtout très tôt le matin, même chez les locaux.

Mais tous restent unanimes à la grande surprise de pouvoir entendre les cloches d’une église retentir dans un pays musulman. 

En Turquie, cette pratique ancestrale est encore respectée. Dans certains quartiers, il n’est pas rare que l’on coupe la musique. Dès le début de l’appel à la prière, les actes sont partagés. Cependant, dans certains quartiers, les gens continueront à vaquer à leurs occupations sans trop y porter d’importance. Rien n’est obligatoire, le choix revient à chacun suivant son appartenance d’agir comme bon lui semble.

Pour être imam en Turquie, il faut sortir d’une école coranique et être diplômé. Qui veut n’est pas imam. C’est un poste à responsabilités et salarié. Le salaire moyen d’un imam est de 3100 livres turques, il a le statut de fonctionnaire.  

L'imam lors de la lecture du Coran, livre saint des musulmans - l'appel à la prière en Turquie
L’imam lors de la lecture du Coran, livre saint des musulmans – l’appel à la prière en Turquie

L’imam en Turquie peut se marier et avoir des enfants, consolider une vie de famille. Ses horaires de travail sont plutôt irréguliers car il doit rester disponible pour tous les événements de la vie.

Le rôle d’un imam est d’unir les mariés à domicile, faire la prière pour le défunt à domicile, annoncer les appels cinq fois par jour, la grande prière du vendredi.

L’appel à la prière en Turquie n’est pas près de s’arrêter, il reste un vecteur important dans le monde musulman, étroitement lié parfois à une force politique qui domine le pays.

Lors d’un événement important de l’histoire comme en 2017 lors du coup d’état manqué, les imams des mosquées ont chanté sans cesse toute la nuit. Pour le couvre-feu lors du coronavirus, les imams ont également été pris à contribution. L’appel à la prière est donc un symbole fort pour une partie de la nation. 

Pour visiter les mosquées d’Istanbul ou de la Turquie n’hésitez pas à cliquer sur l’hyperlien ! Ou bien contactez-nous sur info@toutelaturquie.com

Nous serions ravis de vous faire découvrir de magnifiques lieux de cultes historiques et modernes.

Séverine Zéka-Karabenli

Content Protection by DMCA.com

LAISSER UN COMMENTAIRE