L’obésité en Turquie

0
130

L’obésité en Turquie est malheureusement un sujet d’actualité. Tout le monde sait qu’en Turquie, on mange très bien. La grande diversité des spécialités turques font le bonheur des locaux et des touristes.

Le peuple turc a tendance a être très carnivore, nombreux sont les plats avec de la viande ou du poulet malgré les légumes consommés également a chaque repas. En Turquie, on ne lésine pas sur le gras.

L’huile et le beurre sont les éléments principaux pour la préparation des plats. Les aliments ont beau être sains à la base, il seront préparés avec beaucoup de gras, de sauce, d’huile.

La cuisson à la vapeur, à l’eau sont quasiment inexistants mais dans les plus beaux restaurants. La culture turque veut que l’on mange bien, et beaucoup.

L’obésité en Turquie, un nouveau défi pour le pays

Selon l’OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé, 35% de la population turque serait en surpoids (majoritairement les femmes) et 32% des enfants de 2 à 18 ans seraient sur le chemin de l’obésité.

La Turquie n’échappe pas au monde moderne, au mode de vie ultra-rapide, à l’invasion des fast-food, et la rentrée des nouvelles technologies dans nos foyers.

La Turquie serait une mauvaise élève, se classant dans les 10 pays du monde avec le taux les plus élevé de personnes obèses, ou en surpoids. Pourtant la Turquie est un pays méditerranéen, qui pourrait si les citoyens bougeaient un peu plus, ne pas apparaître dans ce classement désastreux de la santé.

La consommation d’huile d’olive pure, les fruits et légumes en vois tu en voilà devraient permettre au peuple turc d’être en meilleure santé.

Malheureusement, la sédentarité, la jeunesse quasi calfeutrée devant ses tablettes et ordinateur font que les sports et les mouvements journaliers sont négligés.

La réaction des autorités turques

La population turque affiche un taux d’obésité important malgré les nombreux complexes sportifs existant dans tout le pays, les lieux ouverts au public gratuitement comme les terrains de basket, football, volley-ball.

Depuis quelques années, le gouvernement turc a installé, afin de dérailler ce processus de grossissement excessif, des ensembles de machines de sport dans chaque quartiers.

 

Cependant, le surpoids et l’obésité en Turquie ne cessent d’augmenter. 
Les autorités turques prennent ce fléau à bras le corps, en imposant une nouvelle politique d’affichage publicitaire télévisuelle entre autres, en mettant en avant les bienfaits de bouger, et manger plus sain, tous les jours.

La difficulté à laquelle se heurte le peuple, est en premier le sens culturel du bien manger, beaucoup manger, et plusieurs fois par jour. Les us et coutumes turques font que la nourriture est présente partout, à chaque coins de rues avec les commerçants ambulants, les vendeurs à la sauvette, dans tous les centres commerciaux, les ruelles commerçantes, les festivals, les réunions scolaires, les fêtes, les cinémas, les théâtres, les petits-déjeuners turcs… la nourriture est partout, impossible de lui échapper. Elle fait partie de notre décor et de nos habitudes. 

 

L’urgence est de pouvoir éduquer les enfants à mieux s’alimenter, à consommer différemment, dès le plus jeune âge. Éviter la surconsommation non-stop, établir trois repas principaux et s’en tenir, voire quatre avec le goûter.

Finis les plateaux de fruits avant le coucher, les gâteaux à chaque thé dix fois par jour, les toasts à pas d’heure, les simit et autres viennoiseries, le yaourt à outrance. Le ministre de la santé turc tire la sonnette d’alarme, les citoyens doivent agir.

 

L’obésité dans la société turque

Comme partout ailleurs, les classes sociales les plus touchées, sont les communautés populaires, paysannes, la classe moyenne, et les jeunes. Dans les secteurs de la bourgeoisie ou élite, les personnes en surpoids ou obèses sont nettement moins répertoriés. 

La guerre des kilos est lancée, en Turquie. Les autorités, les familles prennent conscience petit à petit que l’urgence est déclarée. La santé de nos enfants passe par l’assiette, nos assiettes dans les foyers.

Difficile pour beaucoup, car comme on le sait bien, le peuple turc sort énormément tout le temps, pour toutes occasions, tous les jours de la semaine. Et là encore, cela donne des excuses pour consommer à outrance, ne sachant pas comment la cuisine est faite.

l'obésité en turquieDans ces nombreux restaurants rapides, que ce soit fast-food, ou restaurant de chaîne, brasserie XXL, tous ces lieux où les cartes ne comportent que des plats basiques comme pizza, burgers, doner, pide… riche en gras et en sucre. 

 

Les émissions de cuisine ont aussi la côte en Turquie, Master Chef, un Dîner presque Parfait, Pelin Karahan’la Nefis tarifler, Misafirim var, Yemekteyiz, Arda’nin Mutfagi, Memet Özer ile Mutfakta et d’autres encore. Les festivals de cuisine ouverts au public, de spécialités des régions, les  barbecues, les picnics, le fameux petit-déjeuner turc, tous ces événements font partis de la vie d’un citoyen turc, il est difficile de faire abstraction de la nourriture au quotidien.

l'obésité en turquie

Le gouvernement turc a lancé une campagne anti-obésité pour faire face à cette gangrène grandissante. Faire maigrir les turcs de plus en plus nombreux a être traités pour le diabète, l’hypertension, et les maladies cardiovasculaires est un réel défi et une urgence.

Lors de votre voyage en Turquie, vous aurez compris que vous allez pouvoir vous régaler, vos papilles seront en ébullition chaque jour et à chaque moment ! Pour découvrir tous les mets et spécialités turques, choisissez notre superbe circuit culinaire avec Toute la Turquie !

Laissez-vous guider par un professionnel culinaire, découvrez les anecdotes, les recettes, les petites histoires croustillantes turques avec nous.

Contact sur info@toutelaturquie.com ou +90 553 262 30 24

Séverine FZK

Content Protection by DMCA.com

LAISSER UN COMMENTAIRE